Deutsch Website, wo Sie Qualität und günstige https://medikamenterezeptfrei2014.com/ Viagra Lieferung weltweit erwerben.

Ein wenig Kopfschmerzen, aber schnell verging der Schmerz. Gefühle, die ich erlebte ein unvergessliches priligy kaufen Ehrlich gesagt nicht wirklich glauben, in der Kraft Viagra. Setzte nach der Anleitung. Das Ergebnis ist natürlich, sich selbst rechtfertigte.

Ec 2012 synopsis malaise dt2

Prévalence des malaises chez les diabétiques de type II
en soins primaires
Faculté de Médecine de ROUEN – Mars 2012 Département Universitaire de Médecine Générale
Introduction
Le diabète de type 2 est une pathologie de plus en plus rencontrée en soins primaires. Sa
prévalence est estimée à 3,8% de la population générale en France (1). Elle fait partie des
facteurs de risque cardio-vasculaire reconnus depuis longtemps(2), outre ses propres
complications graves (3,4).
La difficulté de la prise en charge de cette maladie repose sur son caractère chronique, que
le patient ne saisit pas toujours du fait de l’absence de symptômes immédiats que provoque
une hyperglycémie chronique (5). Les contraintes du traitement, du simple régime aux
hypoglycémies parfois sévères sous sulfamides ou insulinothérapie, sont immédiatement
ressenties comme des désagréments évitables, pouvant être source de véritables angoisses,
freins aux traitements antidiabétiques(5,6)
Dans le suivi des patients diabétiques, la présence de malaises hypoglycémiques constitue
un élément décisionnel important. Par ailleurs, les grandes études récentes (ACCORD,
ADVANCE) montrent qu’un traitement intensif du diabète, sans en augmenter les effets
bénéfiques, fait courir le risque d’hypoglycémies parfois graves (7-9), et potentiellement
liées à la survenue d’ évènements cardiovasculaires (7,10,11).
Ces constats incitent à rechercher la prévalence et la gravité de ces évènements chez les
patients suivis. La littérature est pauvre sur l’évaluation de la survenue d’hypoglycémies en
contexte de soins primaire (12,13), comme d’ailleurs sur l’évaluation de la prévalence des
malaises (14) en dehors des études d’intervention. Dans le contexte des soins primaires, la
mise en évidence objective d’une hypoglycémie reste très difficile (15), car la définition
exacte de l’hypoglycémie reste fondée sur la triade de Whipple qui fait intervenir une
variable biologique (16), et ce d’autant plus que peu de patients diabétiques de type 2
possèdent un lecteur de glycémie capillaire. Néanmoins, la prévalence des malaises chez les
patients diabétiques peut constituer un indicateur intéressant du risque hypoglycémique, et
de nombreuses études se contentent dans l’évaluation de la prévalence de ces évènements
des données de l’interrogatoire (9,17)
Objectif principal
Décrire et analyser les malaises survenus chez les patients diabétiques de type 2 observant
un traitement par anti diabétique oral ou insuline en médecine générale ambulatoire, et
observer une éventuelle corrélation avec des facteurs de risque reconnus d’hypoglycémie
(en particulier le traitement suivi)
Objectifs secondaires
Evaluer le lien entre la fréquence et la gravité de ces malaises en fonction : des caractéristiques des patients, du degré de contrôle de leur maladie diabétique, de leurs éventuelles comorbidités, de leurs éventuels autres traitements. Déterminer la proportion de patients possédant un lecteur de glycémie capillaire dans la population suivie en médecine de ville pour diabète de type 2. Analyser les critères qui orientent le praticien vers une origine hypoglycémique face aux malaises de leurs patients diabétiques, en l’absence de preuve biologique notamment. Permettre un échange pédagogique entre les internes et leurs maitres de stage sur une pathologie fréquente et parfois difficile à prendre en charge. Méthode
Etude épidémiologique descriptive auprès de patients consultant leur médecin généraliste,
via un questionnaire en face à face.
L’enquête sera menée auprès des patients des maîtres de stage des universités (MSU) de la
région Haute-Normandie, en collaboration avec les internes de médecine générale en stage
chez le praticien durant le semestre d’été 2012.
Tout patient majeur, diabétique de type 2 vu en consultation par le MSU et son interne pendant la période d’inclusion. Tout patient majeur présentant un diabète de type 2, quel que soit le motif de consultation. Refus du patient.
Diabète non traité.
Age < 18 ans.
Obstacle linguistique majeur.
Urgence vitale.
Contexte de la consultation ne se prêtant pas à l’étude. (Laissé à l’appréciation clinique et
humaine du praticien, comme par exemple fin de vie, soins palliatifs, circonstances
émotionnelles particulières, deuil, signes psychiatriques, conflit avec le patient.)
Effectif attendu
De 800 à 1500 patients, selon la prévalence de la maladie dans la patientèle du médecin et le
taux de participation à l’étude.
Déroulement
Durée d’inclusion s’étendant jusqu’à l’obtention des 15 patients par MSU Le recueil de données se fera par l’interne investigateur, via un questionnaire papier avec anonymisation dudit questionnaire. L’accord de participation du patient devra être recueilli pendant la consultation. Phrase type délivrée par l’interne : « Dans le cadre d’un travail de thèse, nous étudions la survenue de malaises chez les patients souffrant de diabète, seriez-vous d’accord pour participer, cela ne vous prendra que quelques minutes » ? Le recueil des données se fera soit, préférentiellement, au cours de la consultation, soit juste après la consultation, en présence du patient. • Numéro d’identification du patient, initiales des nom et prénom. • Inclusion ou non inclusion du patient • Valeurs de l’hémoglobine-glyquée, de la clairance de la créatinine. • Nombre de thérapeutiques pour le traitement au long cours présents sur l’ordonnance • Possession ou non d’un lecteur de glycémie capillaire, fréquence d’utilisation et apport • Identifier d’après une liste proposée les classes pharmaceutiques du traitement • Référencer, d’après une liste proposée, les classes pharmaceutiques anti hypertensives • Signaler, d’après une liste proposée, l’existence de comorbidités associées. • Signaler, d’après une liste proposée, l’existence de pathologie induisant une • Nombre de sensations de malaises ressentis au cours des 3 derniers mois. • Donner si possible la valeur de la glycémie capillaire au cours d’un malaise • Recueillir l’appréciation du MSU sur l’origine hypoglycémique possible du malaise et lister les arguments donnés par le MSU pour porter ou infirmer le diagnostic de malaise hypoglycémique Fin mai 2012 ; Début du recueil 9 Juillet 2012 ; fin du recueil Informations et documents sur le blog : remg276.unblog.fr Partage sur l’étude : page Facebook, lien sur le blog ou courriel : remg276@gmail.com CIC, Service d’endocrinologie, DUMG Rouen
Tâches des internes investigateurs
Obtenir l’accord du patient et du MSU pour l’inclusion. Posez la question suivante : « Acceptez-vous de répondre à quelques questions sur une étude concernant les malaises chez les patients diabétiques ? » Recenser la survenue d’un malaise avec ou sans perte de connaissance, quelle que soit son origine chez le patient inclus en posant la question suivante : « Avez-vous ressenti une défaillance générale avec ou sans perte de connaissance, ou la sensation qu’une perte de connaissance serait possible ? » Dans le cas où le patient ne comprend pas ou demande des précisions, l’interne posera les questions de façon fermée à partir des données du questionnaire. Demander aux patients diabétiques s’ils possèdent un lecteur de glycémie capillaire, et si oui dans quelles circonstances ils se servent de cet appareil. Dialoguer avec son maître de stage, pour déterminer quel(s) élément(s) anamnestique(s) oriente(nt) vers une origine hypoglycémique devant un malaise de leurs patients diabétiques de type 2. Récupérer les données à partir du patient ou du dossier afin de bien remplir la fiche de saisie de données Compléter, si besoin, le dossier du patient avec les données recueillies. Transmettre les données par voie informatique. Références (1) Guide affection de longue durée, Diabète de type deux, Recommandations HAS 2007 (2) Kannel WB, McGee DL, PH.D. Diabetes and Cardiovascular Risk Factors: The Framingham (3) Labbe L, Marechaud R, Hadjadj S. Complications du diabète. La Revue du Praticien 2007; vol (4) Lachérade JC, Les conséquences de l’ hypoglycémie. Réanimation, 2008 05; 17; 437-441 (5) Wild D, Von Maltzahn R, Brohan E, Christensen T, Clauson P, Gonder-Frederick L. A critical review of the literature on fear of hypoglycemia in diabetes: Implications for diabetes management and patient education. Patient Education and Couselling 2007 05; vol 68; 10-5 (6) Miller ME, Bonds DE, Gerstein HC, Seaquist ER, Bergenstal RM, Calles-Escandon J, et al. The effects of baseline characteristics, glycaemia treatment approach, and glycated haemoglobin concentration on the risk of severe hypoglycaemia: post hoc epidemiological analysis of the (7) Cugnet-Anceau C, Bauduceau B. Equilibre glycémique et morbibmortalité cardiovasculaire: apport des études 2008. Annales d’ Endocrinologie 70 (2009) e1-e8. (8) Hemmingsen B, Lund S, Gluud C, Vaag A, Almdal T, Hemmingsen C, et al. Intensive glycaemic control for patients with type 2 diabetes: systematic review with meta-analysis and trial sequential analysis of randomised clinical trials. BMJ 2011 11; 343; 1-20 (9) Dluhy RG, McMahon GT. Intensive Glycemic Control in the ACCORD and ADVANCE Trials, N (10) Zoungas S, Patel A, Chalmers J, Bastiaan E, Qiang L, Billot L, et al. Severe hypoglycemia and risks of vascular Events and Death. N Engl J Med 2010 10; 1410-8 (11) Desouza C, Salazar H, Cheong B, Murgo J, Fonseca V. Association of hypoglycemia and Cardiac Ischemia. Diabetes Care, 2003 05, vol 26 n°5: 1485-89 (12) Halimi S. Les hypoglycémies iatrogènes chez le diabetique de type 2: un manque préjudiciable de données? Medecine des Maladies Metabolique, 2011 09, editorial. (13) Amiel S A, Dixon T, Mann R, Jameson K. Hypoglycaemia in type 2 diabetes. Diabetic (14) Martikainen K, Seppa K, Viita P, Rajala S, Laippala P, Keranen T. Transcient Loss of consciousness as reason for admission to primary health care emergency room. Scand J Prim (15) Cryer PE, Karl IE, Karl M. Insulin Thérapy and hypoglycemia in type 2 diabetes Mellitus. Insulin, vol 2, issue 3, 2007 07, pages 127-133 (16) Gin H, Rigalleau V, Gonzalez C. Diagnostic des hypoglycémies de l’ adulte. Medecine des Maladies Métaboliques. 2011 09, dossier thématique (17) Radermecker RP, Scheen AJ. Effets du Glimepiride (Amarylle°) chez le patient diabetique de type 2: Résultats de l’ étude belge RECORD en Médecine Générale. Rev Med Liège. 2006; 61; 5-6: (18) Scheen AJ, Philips JC, Krzesinski JM. La vignette diagnostique de l’ étudiant; Diagnostic differentiel d’ un malaise: hypoglycémie, hypotension ou spasmophilie?. Rev Med Liège 2011; (19) Wright AD, Cull CA, Mac Leod KM, Holman RR. Hypoglycemia i, type 2 diabetic patients randomized to and maintened on monothérapy with diet, sulfonylurea, metformin, or insulin for 6 years from diagnosis; UKPDS73. Journal of Diabetes and its Complications 20 (2006); 395-401

Source: http://remg276.unblog.fr/files/2012/05/EC-2012-synopsis-Malaise-DT21.pdf

Estatutos

Estatutos de Befesa Medio Ambiente, S.A. Artículo 3.- Traslado de domicilio. Acuerdo de la Junta General Ordinaria de Accionistas de 17 de abrilArtículo 5- Texto vigente aprobado según acuerdo de la Junta General Ordinaria del 21 de junio deArtículos 6, 8, 11, 12, 13, 14, 15 18, 23 y 24 Texto vigente según Decisión del Accionista Único deArtículo 17.- Texto vigente aprobado según

ts-eurotrain.eu

Natalie J. Forde Education University Medical Centre Groningen St. Mary’s High School Midleton, Co. Cork Work Experience June 2012 – August 2013 Clinical Neuroimaging Laboratory, NUI Galway, Ireland Key responsibilities: Processing and analysis of MRI diffusion data Tutoring medical students in neuroimaging November 2011 – April 2012 Chemistry Department, University Coll

Copyright © 2010-2014 Health Drug Pdf