Deutsch Website, wo Sie Qualität und günstige https://medikamenterezeptfrei2014.com/ Viagra Lieferung weltweit erwerben.

Zufrieden mit dem Medikament, hat mich die positive Meinung viagra kaufen Viagra empfahl mir der Arzt. Nahm eine Tablette etwa eine Stunde vor der Intimität, im Laufe der Woche.

L'impact de la médication sur l'évaluation psychologique

L’impact de la médication
sur l’évaluation psychologique
métabolisme des médicaments produisent les effets André Gaudreault, M.A.
suivants : elles augmentent la vitesse de biotransformation des médicaments et la vitesse de production de leurs métabolites ; elles augmentent la clairance hépatique ; elles réduisent la demie vie et l’effet pharmacologique du médicament. Par opposition, en présence d’inhibition L AMALADIEest reconnue comme une des situations qui com- enzymatique, la vitesse de productiondes métabolites sera
promettent brusquement l’équilibre d’un individu. Il arrive réduite, ce qui peut augmenter la concentration plasmatique donc qu’à défaut d’un soutien adéquat, celle-ci entraîne du médicament et, par conséquence, la demie vie et l’effet une multitude de problèmes qui menaceront l’intégrité familiale, sociale et professionnelle de la personne.
4) Excrétion. De nombreux médicaments sont éliminés par
La pratique de la psychologie présente bien des facettes et les reins. Une interaction médicamenteuse peut traduire nos sociétés modernes ont de plus en plus recours à des remèdes une diminution de l’excrétion rénale du médicament, qui chimiques pour soulager la souffrance psychologique et sociale.
module les propriétés pharmacocinétiques des médicaments Nous sommes régulièrement en contact avec des clients qui pren- ainsi que l’effet individuel attendu d’un médicament, nent des médicaments entraînant des conséquences sur l’évalua- soit ses propriétés pharmacodynamiques. Les changements tion psychologique qui sera faite par la suite. Il importe d’être qui affectent la distribution des médicaments permettent bien renseigné sur les indications majeures, les contre-indications, de comprendre la vulnérabilité de certaines personnes, les effets toxiques, les effets bénéfiques et secondaires, les formes comme les gens âgés, envers certains d’entre eux.
et les dosages, les modes d’administration des médicaments. Cette Par exemple, on retiendra qu’au grand âge se produit clientèle est plus susceptible de présenter des effets indésirables une baisse de l’eau corporelle totale, du volume associés aux médicaments et aux interactions médicamenteuses plasmatique et du liquide extracellulaire. Ce phénomène (médicament-médicament, nutriment-médicament, maladie-médi- crée un risque accru de déshydratation chez le vieillard, cament). Cette susceptibilité est d’abord la conséquence de modi- en plus d’augmenter le risque d’intoxication aux fications morphologiques et physiologiques apparaissant au cours médicaments hydrosolubles et d’accroître l’effet des de la sénescence. Celles-ci touchent de façon non homogène les diurétiques. Une réduction plus marquée de la masse chez la personne augmente le risque de toxicité. À l’inverse, 1) Absorption. Si elle est réduite, elle peut compromettre soit
une masse adipeuse plus élevée risque de présenter une la vitesse à laquelle le médicament doit agir, soit l’activité accumulation de médicaments liposolubles (antidépresseurs tricycliques, benzodiazépines et neuroleptiques, par 2) Distribution. Les médicaments circulent en grande partie
exemple). Il est reconnu que l’état d’équilibre des sous forme de protéines plasmatiques. Une interaction peut médicaments liposolubles est atteint moins rapidement survenir lorsque deux médicaments entrent en concurrence chez les personnes âgées. Il faut donc attendre plus pour occuper les mêmes sites de fixation protéique, ce qui longtemps avant d’entreprendre l’ajustement d’une dose peut résulter en une augmentation de la fraction libre — de médicament qui paraît inefficace, afin d’éviter l’atteinte c’est-à-dire active — du médicament.
de niveaux toxiques à plus long terme.
3) Métabolisme. Les interactions qui impliquent le
métabolisme d’un médicament revêtent une grande Il est important de prendre en considération qu’une fonction importance clinique. La plupart des médicaments sont rénale ralentie à la suite d’une baisse de la filtration gloméru- métabolisés par le foie. Les enzymes responsables du laire perturbera l’élimination des médicaments qui risquent de s’accumuler. Il en est de même pour la fonction hépatique. À ces 2) Peut-on atteindre les mêmes résultats par des moyens changements strictement physiologiques s’ajoutent des comorbidi- tés et un contexte psychosocial qui altèrent la défense homéosta- 3) Innocuité du médicament : est-ce que les risques tique, en plus d’entraîner des limitations fonctionnelles et des in- capacités qui touchent à la fois les mécanismes d’adaptation du 4) Est-ce que la formulation pharmaceutique, le dosage et milieu interne et les réponses comportementales appropriées (ta- le mode d’administration conviennent à la personne ? bleau 1). Selon les écrits de Tamblyn et de Perreault, les maladies 5) Y a-t-il des contre-indications ou des interactions reliées aux médicaments seraient responsables de 23 % des hospi- talisations, de 5 % des consultations externes et d’un décès sur 6) Comment la personne réagit-elle à la médication ? Sa condition physique et psychologique.
Afin de s’assurer que la médication est la plus favorable aux personnes qui la reçoivent, nous devrions nous poser les questions Il faut noter qu’en tant que psychologues nous sommes dans une position privilégiée afin de constater les divers effets 1) Les symptômes que la personne décrit sont-ils causés par que la médication exerce sur nos clients. Le médecin traitant n’a un médicament consommé ou sont-ils le résultat d’une pas toujours cette opportunité, considérant qu’il reçoit son pa- tient moins souvent que nous. Il est de notre ressort de rapporter les effets et les renseignements au médecin afin qu’il TABLEAU 1
ticle est écrit dans cette perspective.
LES MÉDICAMENTS À ÉVITER EN PRÉSENCE
La dépression,comme
DE PROBLÈMES DE SANTÉ CHRONIQUES
PROBLÈMES DE
la psychose,est nocive
SANTÉ CHRONIQUES
MÉDICAMENTS À ÉVITER
ainsi que le stress, influencent le cours pour le cerveau.
Médicaments à activité anticholinergique, Plus elle dure
Clonidine, propanolole, méthylphénidate longtemps,plus les
l’influence de certains facteurs psycho- effets néfastes
s’accumulent.
l’une ou plusieurs de ces maladies sont sous médications et les conséquences psychologiques peuvent avoir un impact très important sur la qualité de vie des clients en Afin de bien illustrer cette perspective et l’impact sur l’évalua- tion psychologique, et pour bien intégrer les données présentées, AINS, bloqueurs des canaux calciquesde la première génération prenons pour exemples les personnes qui sont fatiguées, qui man- quent d’énergie, qui ne peuvent se concentrer, qui sont ralenties tant physiquement que mentalement et qui ne parviennent pas à se mobiliser. Les antidépresseurs permettent une amélioration de l’état général, ce qui les aide à se mobiliser et, le cas échéant, à AINS, acide acétylsalicylique,supplément de potassium La dépression, comme la psychose, est nocive pour le cer- AINS : anti-inflamatoires non stéroïdiens ; IMAO : inhibiteurs de la monoamine oxydase ;
veau. Plus elle dure longtemps, plus les effets néfastes s’accu- ISRS : inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine.
mulent. Les antidépresseurs combattent et renversent ces effets TABLEAU 2
INFLUENCE DES FACTEURS PSYCHOLOGIQUES SUR LES CONDITIONS MÉDICALES CONTENUES À L’AXE III DU DSM-IV
ÉTAT ANXIO-
TRAITS DE
AUTRES (FACTEURS
DÉPRESSION
DÉPRESSIF
PERSONNALITÉ
SOCIOÉCONOMIQUES)
néfastes et agissent tant sur les symptômes neurovégétatifs que que celui des autres ISRS. Elle s’est révélée efficace dans le traite- sur les effets psychiques. Tout cela dans le contexte où la néces- ment des troubles anxieux, tels que l’anxiété généralisée et sité de la médication est bien établie.
l’anxiété sociale. Par contre, elle semble provoquer un syndrome de sevrage plus prononcé et de façon plus fréquente que les Caractéristiques des différentes familles
autres antidépresseurs. L’arrêt du traitement doit donc se faire de d’antidépresseurs
Les inhibiteurs sélectifs du recaptage
de la sérotonine (ISRS)
Les antidépresseurs noradrénergiques
(Prozac® Paxil®, Paxil CR®, Luvox®, Zoloft®, Celexa®) Ils
et sérotoninergiques spécifiques (ANSS)
sont efficaces pour traiter la dépression et les troubles qui y sont (Remeron®) La mirtazapine présente un effet anxiolytique et séda-
souvent associés (trouble panique, trouble obsessionnel compulsif, tif intéressant, mais peut provoquer une prise de poids rapide et im- phobie sociale, état de stress post-traumatique et boulimie). Les portante ainsi que de la somnolence. Ces deux effets secondaires in- principaux effets secondaires sont les nausées, la diarrhée, les cé- acceptables pour certains peuvent être une solution de rechange phalées, les crampes abdominales, l’agitation, l’insomnie, l’anor- pour les personnes souffrant de troubles alimentaires et d’insomnie.
gasmie, le retard d’éjaculation, le gain de poids à long terme.
Les inhibiteurs du recaptage de la noradrénaline
Les inhibiteurs sélectifs du recaptage
et de la dopamine (IRND)
de la noradrénaline et de la sérotonine (ISRNS)
(Wellebutrin®) Ce médicament est contre-indiqué chez les per-
(Effexor® XR) La venlafaxine agit à la fois sur la noradrénaline et
sonnes souffrant d’épilepsie, de toxicomanie, de boulimie ou sur la sérotonine. À forte dose (225 mg et plus par jour), elle a d’anorexie. Par contre, il n’a pas d’effet indésirable sur le poids aussi un léger effet inhibiteur sur le recaptage de la dopamine.
et la fonction sexuelle. Il est aussi prescrit comme aide antita- Ce double et même triple mécanisme d’action expliquerait pour- bagique. C’est une médication à considérer chez les personnes quoi son pourcentage d’efficacité et d’environ 10 % plus élevé souffrant de dépression majeure qui ne veut pas prendre de poids TABLEAU 3
PRINCIPAUX ANTIDÉPRESSEURS UTILISÉS EN PREMIÈRE LIGNE
NOM GÉNÉRIQUE
NOM COMMERCIAL
DOSE DE DÉPART
DOSE THÉRAPEUTIQUE
DOSE MAXIMALE
ni subir d’effets secondaires sexuels, qui souhaitent cesser de Par contre, si on désire une plus grande stimulation de la part fumer ou encore qui ont présenté dans le passé des épisodes du client, il est évident que l’usage du Wellebutrin® est à considé- rer. De la même manière, si la sédation est désirée, le Remeron® et le Désyrel® sont une avenue disponible.
Les inhibiteurs tricycliques (ATC)
En conclusion, dans une perspective de compréhension (Norpramine®) Ces antidépresseurs bloquent de nombreux neu-
diagnostique et d’approche globale de nos clients et afin de les rorécepteurs. Ce large éventail d’actions contribue à de nombreux traiter adéquatement (psychothérapie, pharmacothérapie ap- effets secondaires. Ces effets secondaires empêchent d’augmenter propriée), être à l’affût de la médication et de son impact sur les doses rapidement et retardent l’accès à la posologie.
l’évaluation psychologique est aussi important pour l’évolution et le pronostic que le traitement conventionnel.
Lors de l’évaluation psychologique des personnes prenant André Gaudreault est psychologue et formateur en bureau privé.
une médication, nous devrions penser à un certain profil d’usage Bibliographie
de médicaments dans la perspective d’éviter certains effets Beers, M. H., et al. (1991). « Explicit criteria for determining inappropriate medica-
tion use in nursing home residents ». Arch. Inter. Med., 151, p. 1825 ; Mcleod,
P. J., et al. (1997). « Defining inappropriate practices in prescribing for elderly
people : A national consensus panel ». Can Med Assoc J, 156 (3), p. 385.
Cohen, Y. (1997). Pharmacologie. France, Masson, 466 p.
TABLEAU 4
Lefond, P. E. (2003). « La dépression majeure, dossier clinique ». MedActuel FMC, 3
(6), p. 11-26.
SELON LE PROFIL D’EFFETS SECONDAIRES
Levine, R. R. (1996). Pharmacology. Drug Actions and Reactions. London, The Parthe-
À ÉVITER
non Publishing Group, 569 p.
POUR ÉVITER
ON PEUT PRÉFÉRER
Montamat, S. C., et Cusack, B. (1992). « Overcoming problems with polypharmacy
and drug misuse in the elderly ». Cli. Geriatr. Med., 8 (1), p. 143-158.
Ouellette, F. R., et Dandurand, R. (1992). « Parenté et soutien aux familles avec
jeunes enfants : Entre l’autonomie et la solidarité ». Dans Institut québécois de
recherche sur la culture. Comprendre la famille, Québec, Presse de l’Université
du Québec, p. 501-514.
Stahl, M. S. (2002). Psychopharmacologie essentielle. Médecine-Sciences, Flamma-
rion, 601 p.
Tamblyn, R., et Perreault, R. (1997). « Encourager l’utilisation rationnelle des médica-
ments d’ordonnance chez les personnes âgées ». Dans La Santé au Canada.
Ottawa, Multimondes, p. 225-301.

Source: http://www.ldurocher.com/pdf/medication.pdf

Microsoft powerpoint - aspca poison list.ppt

ASPCA Poison List Animal Medical Centre – Home Care Notes General Information Are there certain potentially harmful substances that pets get into more than others? In 2007, the ASPCA Animal Poison Control Center managed more than 130,000 cases. The top calls of 2007 involved the following common household goods and products: Prescription and over-the-counter drugs , both of the hum

Microsoft word - ccx frx press release final _4_.doc

Contacts: Forest Laboratories, Inc. ChemoCentryx, Inc. For media inquiries Partners Karen L. Bergman 650.575.1509 or Michelle Corral 415.794.8662 CHEMOCENTRYX AND FOREST LABORATORIES TO COLLABORATE ON THE DEVELOPMENT AND COMMERCIALIZATION OF NOVEL ORAL RHEUMATOID ARTHRITIS AND MULTIPLE SCLEROSIS THERAPEUTICS March 15, 2004; San Carlos, CA and New York, NY

Copyright © 2010-2014 Health Drug Pdf